Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Copier

Quand est-ce que vous êtes vraiment bien ? Dans l'eau, avais-je répondu. Je peux passer des heures au fond de la piscine, à descendre et remonter inlassablement. Mon interlocuteur m'avait proposé de m'inspirer de cet exemple pour cultiver le bien-être dans d'autres circonstances.

copier.jpg

C'est une méthode éprouvée : s'inspirer de ce qui marche. Mais cela demande de la méthode justement. Il ne s'agit pas de constater l'écart entre ce qui nous semble idéal et notre résultat du moment. Ce serait décourageant. Non, il s'agit d'analyser les modalités associées à ce bel exemple.

Analyser ce qui favorise la réussite

Ainsi je propose parfois aux personnes de copier quelqu'un qui les inspire. Cela demande de passer outre l'éblouissement et d'observer les micro comportements, comme on le ferait caché derrière un miroir sans tain : il sourit, il s'avance, il tend la main, il écoute... Parmi cette quantité de détails, il y en a toujours quelques-uns que la personne se sent capable de copier et la voilà qui prend confiance : elle va le faire !

S'approprier les bons plans qui nous correspondent

Dans l'exemple de la piscine, c'est à l'intérieur de soi qu'il s'agit d'entrer pour analyser ce qui se passe – ce que nous voyons, ce que nous entendons, nos sensations, notre ressenti – et comment nous réagissons à tout cela – respirer, nous redresser... Et là encore, la personne remarque qu'elle peut aisément reproduire certaines choses. Peu à peu elle entrevoit comment cela modifie sa capacité à vivre la situation qui lui semblait difficile ou inconfortable.

S'installer dans les conditions qui nous sont favorables

Illustration avec la prise de parole en public. Est-ce que c'est facile pour vous ? Moi non. Pourtant aujourd'hui j'interviens à l'université sur ce thème et je m'en étonne encore tant cet intitulé m'impressionnait il y a peu encore. Qu'est ce qui m'a aidé ? Mon aisance à animer le chant. D'où vient-elle ? Ce serait intéressant d'en refaire l'histoire... Toujours est-il que c'est un grand bonheur pour moi de déployer mes bras pour faire chanter. Alors très souvent je m'inspire de cette situation pour cultiver mon aisance, et ça marche !
Et vous, quand est-ce que vous êtes vraiment bien ?

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

J'ai envie de développer de nouvelles capacités.

Je prends RDV avec Paule

Écrire un commentaire

Optionnel