Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2016

Question de coach !

L'art du coach c'est de poser la question qui ne vous serait jamais venue à l'esprit et qui vous oblige à sortir du champ que vous avez déjà largement exploré par vous-même. En effet, si la solution à votre problème y était vous l'auriez déjà trouvée !

Alors oui, une question efficace bouscule : elle suscite au minimum un blanc, le temps de trouver par quel bout entamer la réflexion, et parfois davantage.

Je l'ai expérimenté dernièrement tandis qu'une collègue m'accompagnait pour avancer par rapport à un objectif. J'évoquais la situation actuelle, comment cela se passait avec mes interlocuteurs, exprimant à quel point j'en étais contrariée...
« Comment peux-tu faire pour ne plus être contrariée par ça ? »

Stupéfaction !

coaching professionnel surpris copie.jpg

Allons bon. Je voulais obtenir que cela se passe différemment avec mes interlocuteurs ; elle me suggérait qu'il serait plus facile d'accepter la situation et d'apprendre à la vivre mieux intérieurement.

Effectivement. Je dois reconnaître que j'ai de bonnes capacités à être en relation, pour y avoir déjà beaucoup travaillé dans ma vie. Alors oui, il est probablement plus efficace de m'atteler désormais à développer d'autres compétences. Et clairement, si elle venait de pointer une piste intéressante pour la situation évoquée, c'en était aussi une pour bien d'autres champs de ma vie du moment.

C'est comme ça le coaching : on vient pour travailler sur un objectif précis, dans un domaine particulier, et on découvre que cela nous permet de progresser de façon beaucoup plus globale.

Une bonne nouvelle non ?

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

 

22/08/2016

L'émotion aide à apprendre

L'avez-vous remarqué ? Il n'y a pas de plus sûr apprentissage qu'associé à une émotion.

Pour moi qui ai toujours fait beaucoup de vélo, je sais qu'il faut se tenir suffisamment loin du bord de la chaussée pour ne pas risquer de tomber dans le bas côté au moindre écart. Vous avez compris : j'ai eu une grosse frayeur à ce sujet dans le passé !

Coaching professionnel vélo gilets jaunes 600.jpg

Je devine que vous avez déjà quelques idées qui vous viennent : des choses que vous avez retenues suite à une peur, peut-être après une colère ou encore une tristesse.

Bien sûr c'est aussi valable avec les émotions agréables, et heureusement !

Réfléchissez à ce que vous réussissez toujours. Est-ce que vous n'en éprouveriez pas à chaque fois la même satisfaction ? Un peu comme la première fois que vous l'avez fait ?

Cette observation est très utilisée en accompagnement*, que ce soit vers un mieux-être ou un objectif concret : on s'attache à remplacer le ressenti désagréable de la personne face à sa difficulté actuelle, par les émotions agréables (satisfaction, joie, sérénité) à l'idée que son objectif soit atteint.

Comment savoir à quoi ressembleront ces émotions ?

Soyez-en sûr : si vous aspirez à quelque chose, c'est que vous avez déjà vécu le bien-être qui en découle. Il s'agit seulement de le faire émerger.

Et après ?

Vous le constaterez : ayant ressenti le plaisir associé à l'atteinte votre objectif, vous découvrirez qu'il n'y a plus qu'à laisser faire !

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

(*) C'est le principe même de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) que de reproduire les observations associées aux situations de réussite.

 

27/06/2016

Vérifier ses batteries

Quand l'énergie manque pour se mettre en mouvement, il est bon de s'interroger sur l'état de ses batteries.

Oui j'ai bien dit ses batteries, car si nous en avons tous une favorite, qui nous propulse plus que les autres, il y en a en réalité trois et elles ont toute leur rôle à jouer. On les nomme couramment Tête, Cœur, Tripes*.

Coaching professionnel Batteries.jpg

  • Certains connaissent surtout la batterie Tête. Ça phosphore là-haut. Ils décident d'agir parce qu'ils ont des raisons objectives d'affirmer que c'est important !
  • D'autres se laissent plutôt guider par la batterie Cœur. Ils ressentent les choses. Ils aiment ou n'aiment pas. Ils se lancent dans l'action parce qu'ils savent que c'est comme ça que c'est juste.
  • D'autres sont mus par la batterie Tripes. Ils se connaissent actifs, bouillonnants même parfois. Ils passent à l'action parce qu'il faut que ça bouge !

Chacun compte principalement sur la batterie qui s'est montrée la plus puissante dans sa vie jusque là. Quand l'énergie manque, c'est elle qu'il voudrait recharger. Et si, au contraire, c'était le moment de s'appuyer sur les deux autres ? Il faut parfois du temps pour les apprivoiser : découvrir comment elles peuvent rendre service et ce qui les alimente.

Vous avez reconnu votre batterie principale ? Vous voyez celle qui pourrait prendre le relais de temps en temps ? Lui offririez-vous un peu d'attention dans les jours qui viennent ?

Je vous souhaite beaucoup de plaisir dans cet apprivoisement.

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

(*) De nombreux modèles s'appuient sur cette distinction, notamment l'ennéagramme, une typologie ancestrale décrivant 9 types de personnalité, 3 pour chacun des centres Tête, Cœur et Tripes.