Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lycéens Etudiants

  • La pleine possession de ses moyens

    L'être humain est fait pour se tenir debout et pour marcher. C'est dans cette position là, dans ce mouvement-là, qu'il déploie toutes ses capacités et toute sa puissance.

    J'encourage souvent les jeunes avec cette affirmation. En effet ils expriment couramment un manque de confiance en eux. Ils stressent à l'idée de passer un examen oral. Ils ne se croient pas capables de téléphoner à une entreprise. Ils ne trouvent pas leurs mots pour s'exprimer… hors ils sont souvent tout repliés sur eux-même.

    Se mettre debout et marcher

    J'aime beaucoup travailler la prise de parole en public avec eux. J'improvise une scène – en poussant les tables – et un parterre de spectateurs – quelques chaises. Je les invite à entrer, et sortir, à prendre du temps en coulisses – une simple limite sommairement matérialisée – pour changer de costume, se donner un coup de peigne… Voilà qui les déride.

    Au départ ils ont du mal à ne pas se tortiller tant ils sont embarrassés d'être là. J'encourage, je félicite, j'en redemande : Oui, super ! Est-ce que vous pouvez le refaire avec plus de force ? Ils se prennent au jeu et peu à peu ils se déploient.

    C'est par exemple, Mohamed qui ne se sent plus de joie, il sautille, il rigole, il répète encore et encore à voix forte : le mur murant Paris, rend Paris murmuraaaaaaannnnnnnt !!!!!!!

    La pleine possession de ses moyens-coaching.jpg

    Que s’est-il passé ?

    Mohamed cherche un contrat d’apprentissage. Il craint que sa timidité soit un obstacle alors on y a travaillé. Je l'ai invité à murmurer ce fourche-langue, puis à le déployer de toute sa hauteur (un mètre quatre-vingt douze, tout de même) et pour finir à le clamer du haut de la Tour Eiffel !

    Sûr qu’il va penser à moi la prochaine fois qu’il voudra sortir de sa timidité !

    Remettre ses capacités en route

    Se redresser, se lever, se mettre en marche, c'est beaucoup plus que corporel. C'est toute notre personne qui se remet en route et retrouve ses capacités.

    Émeline en a fait l'expérience lorsque nous avons préparé l'appel d'un mauvais payeur. En se levant pour marcher elle a ressenti combien elle était davantage capable d'affirmation, d'à propos, de persévérance.

    Eliott manquaient de mots, alors nous sommes sortis marcher. Par la suite, qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il neige, il n'a plus jamais souhaité entrer travailler à l'intérieur !

    En marchant il y a aussi la vision qui s'éclaire, les idées qui viennent…

    Et vous, quelle capacité aimeriez-vous retrouver ?

    Paule Terreaux
    www.pauleterreaux.fr

    J'ai envie de travailler une capacité

    Je prends RDV avec Paule

     

  • Se retrouver

    Tania n'était pas convaincue. C'est son père qui l'avait poussée à venir me voir. Jeune adulte elle avait déjà de l'expérience, plusieurs missions à durée déterminée, mais voilà que depuis un an elle n'arrivait plus rien à décrocher.

    Quand la vie nous met à l'épreuve

    Elle ne voyait pas en quoi je pourrais l'aider, sauf à lui donner des recettes, mais cela changerait-il quelque chose ? De toute façon elle avait entendu tout et son contraire pour justifier que sa candidature n'était pas retenue.

    Inutile de dire qu'elle ne portait pas les recruteurs dans son cœur. Elle s'énervait que les entretiens l'emmènent sur des terrains où elle ne voulait pas aller et aussi de ne pas avoir l'occasion d'exprimer ce qui lui tenait à cœur.

    Nous avons pris le temps de faire un pas de côté. Et elle, quel regard portait-elle sur elle-même, sur sa façon de se présenter, de parler d'elle ? Comment appréciait-elle ce qu'elle montrait d'elle ?

    Reconnaître qu'on manque parfois de bienveillance envers soi-même

    Tania n'était pas très tendre non plus avec elle-même, assez critique même. Alors peu à peu je l'ai invitée à reformuler ce qu'elle disait d'elle avec gentillesse. Constatant combien elle avait du mal, elle a commencé à comprendre : c'est vrai elle ne devait pas donner très envie.

    Alors Tania s'est détendue. Oui, elle voulait bien revenir pour une deuxième séance. Oui elle avait envie d'avancer vers plus de bienveillance envers elle-même.

    Ouf, l'essentiel était fait. Il ne restait plus qu'à la guider vers cet objectif : à quoi cela ressemblerait-il quand elle en arriverait là ?

    se retrouver - coaching emploi.jpg

    Renouer le contact avec soi-même et retrouver la paix

    Une séance durant, Tania a tâtonné...et puis c'est devenu une évidence. Et quel changement ! D'un coup Tania n'était plus la même : une belle jeune fille pleine de générosité et de douceur. J'en étais toute chose.

    Après l'avoir raccompagnée je me suis dit que Tania avait désormais beaucoup plus de chance de décrocher un job. Et en même temps, à cet instant ce n'était plus le sujet pour elle. Elle était tellement heureuse de s'être retrouvée !

    Quel beau métier je fais.

    Et vous, en quoi avez-vous l'impression de vous être un peu perdu.e ?

    Paule Terreaux
    www.pauleterreaux.fr

    J'ai envie de me retrouver

    Je prends RDV avec Paule

     

  • Je selfie donc je suis

    Selfie : mot apparu en 2002, « moi étant seul.e » – actuellement 1000 par seconde dans le monde

    Coaching personnel Selfie 5.jpg

    Que signifient donc tous ces selfies ?

    • Prendre une part de gloire (devant un monument ou une personnalité)
    • Se donner une image sympathique (parmi les autres)
    • Attirer l'attention sur soi, aussi quelconque que l'on soit (avec des filtres)…

    Quelles motivations à cette pratique ?

    Leur usage n'est pas que léger et amical. Il est aussi :

    • économique (selfies des Oscars 2014 avec le nouveau téléphone Samsung)
    • politique (foule tournant le dos à Hilary Clinton pour prendre un selfie avec elle)
    • engagé, revendicatif (artiste chinois lorsqu'il se fait arrêter)
    • esthétique, artistique (animalier...)

    Pourquoi en est-on arrivé là, à se prendre en photo et à l'envoyer dans le monde virtuel ?
    Simplement parce que c'est devenu possible. On craignait de confier son téléphone pour la photo alors la technologie s'est adaptée et cela a induit des ruptures :

    • fin des intermédiaires (diffuseurs, producteurs, journalistes)
    • véritable pouvoir des réseaux sociaux
    • effacement de la frontière entre le réel et le virtuel
    • société de la transparence...

    Quelles conséquences sur nous-même ?

    Docteur en philosophie et psychologie, Elsa Godard* analyse que cette révolution technologique conduit à une révolution humaine avec :

    • La culture de l'ici et maintenant : on ne veut plus seulement être heureux mais jouir. Tandis que notre rapport à l'espace et au temps s'estompe, quelle place reste-t-il pour l'existence qui ne peut se déployer que dans l'espace-temps ? Tandis qu'on ne se projette plus, comment peut-on percevoir le sens de l'existence ? Tandis que l'on obtient tout tout de suite, quelle place pour le désir qui permet d'aller à la recherche de sens ?
    • La culture de l'image. Tandis que notre inconscient était structuré comme un langage (Lacan), qu'en sera-t-il d'une société qui ne repose plus sur le langage mais sur une succession d'images et sur les affects ?
    • Le soi digital : tandis qu'hier l'enfant se découvrait dans le miroir (Lacan), aujourd'hui on se découvre aussi par l'image que renvoie le smartphone (retouché, avatar).
    • Une révolution érotique (la jouissance a-t-elle lieu dans l'instant qui est pris ou après en le regardant ?), pathologique quand on en vient à perdre le sens du contexte (selfies à Auschwitz ou devant un drame) ou à y perdre la vie à force de prendre des risques, et aussi une révolution esthétique.

    Cela n'exclut pas l'éthique. Nous pouvons être authentique, créer du lien et donner du sens à cette pratique.

    A nous de lui donner du sens ?

    Et vous ? Comment évoluez-vous avec la technologie ?

    Paule Terreaux
    www.pauleterreaux.fr

    J'ai envie de faire le point

    Je prends RDV avec Paule

     

    (*) je résume ici sa conférence dans le cadre du Club Stratégie et Avenir le 28 octobre 2020.