Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2019

L'image, le son et même l'odeur

Qu'il s'agisse d'un coaching ou d'un accompagnement thérapeutique, je propose toujours à la personne de commencer par préciser ce qu'elle souhaite obtenir dans ce travail.

Il ne s'agit pas de détailler ce qui ne lui convient pas, pourquoi, comment, depuis quand... Non, l'idée est de se projeter dans le futur pour décrire comment ce sera pour elle quand elle aura atteint son objectif. Il y aura probablement une phrase pour le dire : une affirmation de ce qu'elle est devenue, de ce qu'elle ressent, de ce qu'elle fait à ce moment là.

J'aide la personne à le découvrir, à le décrire. Il apparaît souvent une image et progressivement la personne perçoit ce qui se passe autour d'elle et en elle. Elle goûte le plaisir de l'objectif atteint comme si elle y était, elle remarque ce que cela lui apporte au delà de ce qu'elle vient chercher.

Paysage lumineux

C'est également très agréable pour moi qui accompagne : j'y suis avec eux, devant cet horizon lumineux, au sommet à admirer les montagnes et parfois dans un lieu précis qui en dit long sur leurs aspirations alors qu'ils disaient justement être perdus, ne plus savoir vers quoi aller.

Quand le terme du voyage est aussi attirant, c'est sûr, la transformation est déjà en route !

Et vous quel progrès aimeriez-vous rêver ?

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

26/09/2018

Coach et aussi thérapeute

Quand je parle de mon métier j'illustre mon propos, je raconte comment les personnes retrouvent leur chemin et leurs ressources pour avancer*. C'est à chaque fois tellement impressionnant et beau !

Mes interlocuteurs sont touchés par ces histoires. Cela les fait penser à des collègues, des amis, des voisins... et souvent arrive la question : est-ce qu'il n'y a pas parfois besoin de plus ? C'est quoi la limite entre coaching et thérapie ?

Effectivement, les gens me sollicitent souvent pour des sujets qui les travaillent en profondeur. Ce n'est probablement pas un hasard. C'est vrai, j'aime particulièrement accompagner à ce niveau là. J'y suis à l'aise et je me réjouis de la puissance de transformation que cela permet.

Quelle limite alors entre coaching et thérapie ?

C'est une vraie question, que j'ai étudiée en formation et que j'approfondis en permanence dans ma pratique. En effet, si je suis coach depuis plus de 3 ans, je suis également thérapeute depuis quelques mois**.

Iceberg

Ainsi je peux accompagner tout aussi bien sur des objectifs concrets à court terme, que sur des problématiques plus profondes, qui nécessitent de guérir des blessures, récentes ou anciennes. Il n'y a nul besoin d'en décider à l'avance : j'adapte mon accompagnement à ce que recherche la personne et à ce qu'elle est prête à vivre dans la relation qui s'installe entre nous.

Vous pensez à quelqu'un ? Je me ferai un plaisir d'écouter sa demande et de lui expliquer comment je peux l'accompagner.

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

(*) de telle façon qu'on ne puisse pas les reconnaître.
(**) j'ai obtenu le feu vert de mon école pour commencer à accompagner des personnes dans la durée lorsque c'est nécessaire pour atteindre leur objectif.

30/04/2018

Kirikou

Peut-être vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous gardez ce souvenir anecdotique, ou encore pourquoi vous avez été tellement touché par ce film, ce livre. C'est que cela échappe à votre compréhension : pourquoi cette image qui se détache d'une période que vous avez complètement oubliée ? Cette émotion encore vivante alors que vous vous laissez rarement toucher ? C'est qu'il s'agit de vous.

J'utilise souvent cette affirmation lors de mes accompagnements : ce qui vous vient parle de ce que vous cherchez, même si vous ne voyez pas le rapport.

Ce père qui voulait améliorer la relation avec sa fille et qui en début de séance avait évoqué les tensions d'une époque avec son épouse. Ce professionnel en quête d'un nouveau départ qui s'était mis à me raconter comment ses fils devenus grands le mettaient au défi sur le plan sportif... Ils ont assez rapidement trouvé le rapport entre ce sujet qui s'invitait dans la séance et le problème qu'ils cherchaient à résoudre. Il soufflait la réponse pour peu qu'ils veuillent bien y prêter attention.

Kirikou avance avec détermination

C'est tellement vrai que cela peut être une stratégie de faire parler quelqu'un des films, livres et autres histoires qui l'ont particulièrement touché. J'ai bénéficié de cette méthode il y a quelques années et cela m'a éclairée.

Dernièrement c'est Kirikou qui est réapparu sur ma route. A l'époque j'avais bien compris le rapport entre lui et moi, mais pourquoi avais-je à ce point regretté qu'il grandisse à la fin du film ? Vingt ans après, cela vient brutalement de m'apparaître. Il en faut du temps pour accepter de grandir !

Et vous, quelles sont les histoires qui vous reviennent ? En quoi font-elles écho à ce que vous recherchez en ce moment ?

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr