Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ce qu'on pouvait de mieux

J'entendais récemment une mère s'inquiéter pour sa fille. Elle se reprochait de ne pas savoir l'aider, d'avoir même posé des actes maladroits, au risque de lui faire du mal, le contraire de ce qu'elle visait. Tellement courant !

Cette tendance à juger son passé

Les parents disent parfois qu'ils ont fait du mieux qu'ils pouvaient. Malheureusement s'ils arrivent à le dire, ils ont souvent beaucoup plus de mal à y croire et restent enfermés dans leur culpabilité. Dommage car cette énergie tournée contre eux, c'est autant d'énergie qui n'est pas au service d'eux-même ou de leur enfant.

Nous vivons tous ce phénomène à notre encontre : qui ne se fait pas des reproches sur un acte qu'il a posé dans sa vie et qu'il regrette ?

Le cadeau de s'accueillir avec bienveillance

Nous savons que l'enfant encouragé avec bienveillance grandit mieux que celui sans cesse critiqué pour ses faux pas. Nous aussi avons besoin de bienveillance pour avancer dans la vie. Or celle sur laquelle nous pouvons agir c'est la nôtre !

Alors oui, quel que soit le chemin sur lequel nous voulons avancer (par exemple en coaching parental, personnel ou professionnel), la première étape consiste souvent à nous accueillir, à nous aimer comme nous sommes, avec notre histoire, ce que nous avons fait ou que nous n'avons pas fait.

Autant d'énergie positive pour avancer

L'exemple m'avait frappé à l'époque : pour réussir à entamer un régime amaigrissant, plutôt que de rêver devant ses vêtements trop étroits dans l'armoire (et se faire des reproches !), il vaut mieux s'offrir une tenue dans laquelle s'admirer tout de suite. L'investissement est toujours rentabilisé !

Penderie pleine de vêtements colorés

Dans quel domaine auriez-vous besoin de votre propre bienveillance ?

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

 

 

Commentaires

  • Beau message... Très bien vu ! Illustration parfaite avec l'exemple de la garde-robe : parvenir à s'accepter tel.le que l'on est, dans sa nature et avec son histoire, sans les contrarier ou les nier - et à l'habillement de s'adapter !

  • Merci Claire, l'illustration pourrait d'ailleurs faire l'objet d'un billet de blog à elle toute seule, tant elle concerne de personnes devant leur armoire...

Les commentaires sont fermés.