Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Accueillir son intuition

Je suis de celles et ceux qui ont besoin de tout comprendre. Quoi qu'il arrive, je cherche à analyser pourquoi, à expliquer comment... Et bien sûr, à force de m'y appliquer j'y arrive plutôt bien !

Nous avons tous de l'intuition

Je n'ai pris conscience qu'assez tard que j'avais aussi de l'intuition. Au départ je n'y mettais même pas ce mot. Je m'empressais de chercher d'où pouvait me venir une pensée de cet ordre. Besoin de rationaliser.

Avec le temps je me suis mise à regretter de ne pas tenir compte de mon intuition lorsqu'elle me mettait en garde. Du genre : vérifier si mon interlocuteur a toujours en tête notre rendez-vous lorsqu'un doute me traverse.

Horloge

Aujourd'hui je m'applique à reconnaître et apprivoiser mon intuition mais ce n'est pas si simple.

Pas facile de la prendre au sérieux

Manque d'habitude certes, mais aussi scrupules ! Une personne que j'accompagnais récemment l'exprimait très spontanément : « J'aimerais faire confiance à mon intuition mais ce n'est pas très sérieux ! »

Et oui, reconnaissons que l'intuition n'a pas très bonne presse dans notre culture si rationnelle. Et pourtant elle est un complément indispensable à notre raison.

Elle a pourtant sa part à prendre

Songez par exemple aux grandes décisions de votre vie, celles qui vous donnent beaucoup de satisfaction. Les auriez-vous prises sur des critères exclusivement rationnels ?

Et s'il vous arrive de ne pas réussir à prendre une décision, est-ce parce qu'il vous manque de arguments logiques, ou au contraire parce que vous en avez pléthore et qu'ils empêchent la balance de clairement pencher d'un côté ?

Quelle place laissez-vous à votre intuition aujourd'hui ? En êtes-vous satisfait ?

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

J'ai envie de me faire davantage confiance.

Je prends RDV avec Paule

Commentaires

  • difficile d'écouter cette part de Soi qui est pourtant souvent très bonne conseillère. J'oserai dire même la meilleure conseillère. Pour l'avoir expérimentée à plusieurs reprises, lors de grandes décisions. Je ne l'ai pas écoutée cette intuition, le mental analysant et à chaque fois que le mental a analysé, je me suis engagée dans les mauvais chemins. Cependant je n'en ai pris conscience qu'avec du recul, du temps. J'ai vécu des épreuves difficiles par manque d'écoute. Mon canal auditif interne étant + ou - défaillant . Je souhaiterai apprendre à nouveau à être à l'écoute de cette part. Merci Paule pour ce bel article.

  • Merci Valérie pour ce témoignage, et beaucoup de bienveillance pour cet apprentissage ou plutôt ré-apprivoisement.

Les commentaires sont fermés.