Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Autant le savoir !

Comment avez-vous choisi votre métier ?

Personnellement, je savais déjà que mon choix initial correspondait à ce que j'avais cru comprendre qu'on attendait de moi. Par la suite lors de mon changement de cap, j'avais bien noté que je mettais à profit de nouvelles qualités cultivées dans ma famille. De là à en tirer des généralités...

Le "cadre du père"

Pourtant il semble bien qu'il faille admettre une influence significative de notre histoire sur nos choix professionnels, et même qu'elle soit structurante pour nos débuts : nous serions contraints, pour notre premier métier, de passer par le cadre du père*.

C'est-à-dire ? De nous conformer à ce que notre père attend de nous... ou ce que nous croyons qu'il attend de nous, ou ce que l'on nous a dit qu'il attendait de nous, ou ce qu'il aurait dit qu'il attendait de nous si nous l'avions connu, ou...

roi-lion.jpg

Ce n'est qu'une théorie, mais elle se vérifie tellement souvent ! Cela vaut la peine d'en discuter.

Les marges de manœuvre

Par exemple lorsqu'une jeune est embarrassée dans ses réflexions. Quelles attentes a-t-elle enregistrées de la part de son père ? En a-t-elle discuté pour vérifier ? Pourrait-elle obtenir une reformulation qui lui laisse davantage de marges de manœuvre ? Il n'attend pas forcément qu'elle décroche ce qu'il espérait pour lui-même à son époque, peut-être simplement qu'elle atteigne ce niveau, dans une autre voie si elle préfère.

Même chose pour un adolescent qui ne voudrait pas décevoir son père qui le soutient depuis des années dans sa passion. Son père serait peut-être tout aussi satisfait qu'il choisisse une autre voie, pourvu que son métier le passionne.

Le soutien des parents

Prenez la peine de vous interroger sur ce que vous attendez de vos enfants. Père et mère, nous avons tous un projet pour eux. Et c'est heureux ! La première séance d'un coaching d'orientation est l'occasion d'exprimer devant son fils ce qu'on espère pour lui, d'expliquer à sa fille les aptitudes qu'on lui reconnaît. Un beau cadeau non ?

Merci de m'avoir lue !

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

(*) C'est une théorie psychanalytique, selon laquelle on risque, sans cela, de tomber malade ou de ne jamais devenir un/e professionnel/le.

Notre jeune ne sait pas quoi faire plus tard.

Je prends RDV avec Paule

Écrire un commentaire

Optionnel