Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ce n'est pas la question

Le petit groupe de jeunes que j'accompagnais passait par un creux de motivation et avait eu tendance, ce jour là, à rejeter ce que je proposais.

En fin de journée je rentrais pourtant émerveillée de plusieurs belles productions de leur part. Tandis que je racontais à mon collègue la prise de conscience d'une des participants, qu'avec le recul elle portait un regard différent sur une expérience qu'elle avait d'abord rejetée, tout s'est éclairé en moi.

Coaching pas la question crédit Steve Jonhson sur Unsplash-redim.jpg

Bon sang mais c'est bien sûr ! Voilà ce sur quoi je dois les accompagner. Ils ont tendance à balayer d'un revers de manche tout ce que la vie leur propose – et que leur reste-il après ? – Ils ont besoin d'apprendre à faire le tri, à se donner le temps :

  • d'abord ce qu'ils ont observé, analysé, fait, compris…
  • seulement ensuite, comment ils ont vécu et apprécié l'expérience

Apprendre à faire le tri

Et je m'y applique désormais. Lorsque je leur fait relire des journées d'initiation en atelier ou des visites d'usine, je précise d'emblée que mes questions sont précises – qui, quoi, où, quand, comment… – et que ce sont des réponses à ces questions là que j'attends d'eux.

Ils pourront bien sûr me donner leur ressenti – ce qui les attiré ou repoussé, si cela leur donne envie de faire ce métier là ou un autre – mais seulement quand je leur demanderai !

Je l'inscris au tableau :

  • Quoi, quoi, où, quand, comment, pourquoi… ?
  • Votre avis quand je vous le demande

Et maintes fois dans la journée j'y reviens. Attention Clara, ce n'est pas la question !

Cela prend tout son sens lorsque nous simulons des entretiens d'embauche. Ils racontent leur parcours : chaque expérience en quelques mots à peine, puis immédiatement « je n'ai pas aimé ».

Attention Léo, crois-tu que cela va donner envie au recruteur de te choisir ? Ce qu'il veut connaître c'est ton expérience : qui, quoi, où, quand, comment…

S'il te demande comment tu as apprécié, alors tu répondras, mais tu t'empresseras de préciser qui, quoi, où, quand, comment… pour montrer que tu cherches vraiment.

Choisir ce que l'on dit

Et nous les adultes, tandis que notre avis n'a jamais autant été sollicité (sondage, applications sur nos smartphones), savons-nous encore faire le tri ? Constater les choses comme elles sont, chercher à les comprendre plutôt que de les rejeter en bloc.

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

J'ai envie de faire du tri dans mes idées.

Je prends RDV avec Paule

 

Écrire un commentaire

Optionnel