Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'émotion aide à apprendre

L'avez-vous remarqué ? Il n'y a pas de plus sûr apprentissage qu'associé à une émotion.

Pour moi qui ai toujours fait beaucoup de vélo, je sais qu'il faut se tenir suffisamment loin du bord de la chaussée pour ne pas risquer de tomber dans le bas côté au moindre écart. Vous avez compris : j'ai eu une grosse frayeur à ce sujet dans le passé !

Coaching professionnel vélo gilets jaunes 600.jpg

Je devine que vous avez déjà quelques idées qui vous viennent : des choses que vous avez retenues suite à une peur, peut-être après une colère ou encore une tristesse.

Bien sûr c'est aussi valable avec les émotions agréables, et heureusement !

Réfléchissez à ce que vous réussissez toujours. Est-ce que vous n'en éprouveriez pas à chaque fois la même satisfaction ? Un peu comme la première fois que vous l'avez fait ?

Cette observation est très utilisée en accompagnement*, que ce soit vers un mieux-être ou un objectif concret : on s'attache à remplacer le ressenti désagréable de la personne face à sa difficulté actuelle, par les émotions agréables (satisfaction, joie, sérénité) à l'idée que son objectif soit atteint.

Comment savoir à quoi ressembleront ces émotions ?

Soyez-en sûr : si vous aspirez à quelque chose, c'est que vous avez déjà vécu le bien-être qui en découle. Il s'agit seulement de le faire émerger.

Et après ?

Vous le constaterez : ayant ressenti le plaisir associé à l'atteinte votre objectif, vous découvrirez qu'il n'y a plus qu'à laisser faire !

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

(*) C'est le principe même de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) que de reproduire les observations associées aux situations de réussite.

 

Les commentaires sont fermés.