Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2018

Confirmation

Fin octobre, une amie vient de se lancer dans une aventure ambitieuse. Je suis surprise : elle me ressemble à bien des points de vue et j'étais convaincue que ce genre de milieu n'était pas pour nous.

A la côtoyer quelques jours, je dois dire que son enthousiasme est contagieux. Toutefois ce n'est pas pour moi : trop loin. Zut, il y a la même chose près de chez moi ! Trop chargée en ce moment, je verrai ça plus tard.

Fin novembre l'envie ne m'a pas lâchée. Je prends contact avec le groupe local. Je suis accueillie avec beaucoup de chaleur et un discours encourageant. Dépenser une somme pareille, j'hésite. Et en même temps c'est aujourd'hui ou jamais pour bénéficier d'un avantage fiscal. L'ambiance est sympathique, je signe.

En repartant, un grand sourire monte sur mon visage. Je m'en étonne. C'est une confirmation : je viens de prendre une bonne décision.

Bonne décision, tout simplement

Quelques mois se sont écoulés depuis et je reste très satisfaite de mon choix. Il m'a fait sortir de ma zone de confort, j'en avais besoin, et depuis j'ai beaucoup avancé.

Quelles sont les décisions un peu folles que vous avez prises et dont vous restez satisfait ? Comment cela s'est-il passé ? D'où venait votre conviction ?

  • Ça vous avait sauté aux yeux, c'était limpide ? De votre tête, donc.
  • Vous étiez porté par l'enthousiasme, vous le sentiez ? C'était plutôt votre cœur.
  • Vous vous sentiez poussé dans cette voie ? Il s'agissait de vos tripes.

Apprenez de vous-même : personne ne sait mieux que vous quand vous êtes dans le juste pour vous.

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

18/05/2018

Un, deux ou trois ?

- A votre avis, combien avons-nous de cerveaux ?

C'est ainsi que j'ouvrais une semaine de formation avec des étudiants, où nous allions aborder le management sous un angle innovant.

- Un madame !
- C'est ce que vous pensez ?
- Deux ?
- Deux hémisphères oui, mais combien de cerveaux ?
- Ah oui, reptilien, limbique, néo-cortex !
- Plusieurs zones effectivement, mais combien de cerveaux ?

Coaching - Trois.jpg

Un cerveau, par définition, c'est un système nerveux autonome. Aujourd'hui les scientifiques savent que nous en avons trois : un dans notre tête, bien sûr, mais aussi un au niveau du cœur et un autre au niveau du ventre.

Cela avait déjà été découvert il y a une centaine d'années mais la communauté scientifique l'avait complètement oublié. A croire qu'on ne voulait pas le savoir, ou plutôt qu'on ne pouvait pas y croire*.

Pourtant l'être humain sait depuis toujours qu'il a trois cerveaux. Certains ne disent-ils pas parfois « j'ai pris cette décision avec mes tripes » ? D'autres n'évoquent-ils pas des « décisions du cœur » ?

- N'importe quoi Madame ! C'est pas parce que je dis parfois que j'ai les boules que j'en ai vraiment.

Je vous laisse imaginer que c'était la réaction d'une fille. Et vous, pas convaincu ? Avez-vous déjà entendu quelqu'un affirmer qu'il avait pris cette décision avec son genou ? 

Nous ne sommes pas qu'une tête. Pour décider, agir, valider, au travail comme dans notre vie privée, nous avons besoin aussi de notre cœur et de nos tripes. Quand mes clients le redécouvrent en coaching, tout devient plus simple, plus clair, plus facile.

Quant aux jeunes que j'initiais à l'intelligence émotionnelle, la communication non-violente et bien d'autres pratiques d'avenir pour l'entreprise, je ne sais pas ce qu'ils en retiendront. Une chose au moins : nous avons 3 cerveaux !

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

(*) C'est en tout cas l'hypothèse de Frédéric Laloux dans sa conférence Reinventing Organizations dont je m'inspire ici et que je vous recommande chaudement si vous être curieux de ce que pourrait devenir le management après-demain. Pour l'écouter cliquez ici.