Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Outils du coach - Page 4

  • Démarrons petit et prévoyons grand

    Comment se mobiliser quand ce n'est pas gagné ?
    Matthieu Sinclair apporte ce soir-là* des éléments de réponse, et plutôt qu'un long discours, ce sont ses tours de magie qui nous font comprendre l'intérêt et la puissance de ses recommandations.

    La réussite mobilise

    Nous invitant à jouer, il nous ouvre les yeux sur un constat : l'expérience d'impuissance rend impuissant et les émotions sont contagieuses de sorte que nous ne voyons plus le positif. Pourtant dans une cascade de domino, celui qui tombe dégage l'énergie pour en faire tomber un autre une fois et demi plus grand. Ainsi il ne faudrait pas beaucoup de dominos en cascade pour faire tomber la tour Eiffel... ou atteindre la Lune. Or, le premier facteur d'épanouissement est le sentiment d'avancer efficacement.

    Comment choisir le premier domino qui nous donnera la satisfaction d'être efficace donc l'énergie pour affronter un domino plus grand, puis encore un plus grand, puis... ?

    Rangée de dominos en train de s'effondrer

    Le succès se prépare

    En fin de soirée Matthieu nous révèle quelques unes de ses astuces. Il veut nous montrer que, s'il est utile d'avoir un plan B (pour ne rien laisser transparaître quand son tour de magie n'a pas marché), il est astucieux d'avoir aussi un plan A+ (pour amplifier l'illusion quand son tour a fonctionné).

    Prenons autant de soin à préparer notre plan A+ que notre plan B !

    Mon premier domino ?
    Quand je me suis lancée, j'ai commencé par communiquer sur le coaching des adolescents, parce que j'en parlais déjà avec persuasion et que tout le monde connait un jeune en panne de motivation ou d'orientation. Efficace !

    Mon plan A+ ?
    Au delà du coaching, les résultats sont là et le bouche à oreille fonctionne. Je vais donc communiquer de manière plus explicite sur mon deuxième métier : je suis coach et aussi thérapeute.

    Pour ce projet que vous souhaitez entreprendre, par quel domino gagnant allez-vous commencer ? Pensez dès maintenant à préparer votre plan A+ !

    Paule Terreaux
    www.pauleterreaux.fr

    (*) Lors de sa conférence "Donner envie ! Accompagner la transformation" du 28 juin 2018, dans le cadre du club Stratégie et Avenir

    J'ai envie de me faire accompagner dans mon projet.

    Je prends RDV avec Paule

  • Demain je pars à l'international !

    Depuis que je suis coach j'aime tout particulièrement aider les gens à formuler ce à quoi ils aspirent.

    Formuler un objectif de coaching

    Je leur explique que la volonté ne suffit pas, qu'avec des « il faut » et des « je dois » ils ne mettent pas toutes les chances de leur côté.

    Avec les étudiants que j'accompagne dans la construction de leur projet professionnel, nous avions cherché comment construire une formulation plus encourageante, une phrase qui porte vers le but : commencer par un Je, continuer avec un verbe d'action, au présent, reformuler pour que ce soit positif...*

    Lors des séances individuelles j'ai aidé chacun à s'en donner une. Au delà des principes que nous avions énoncés ensemble, il s'agissait d'expérimenter concrètement, chacun sur le sujet qui lui tenait à cœur.

    Constater la motivation

    A les voir tâtonner puis aboutir, je suis sûre qu'ils ont tous mesuré la pertinence de la démarche, que chacun a senti l'élan que cela procurait. Pour Jordan cela a été particulièrement puissant. Il avait commencé avec des phrases toutes faites du genre « J'aimerais bien partir à l'étranger »« Il faut que je travaille mon anglais pour pouvoir partir ». Je le guidais pas à pas et tout d'un coup il s'est dressé d'un bond : « Demain je pars à l'international ! ».

    Une main crève l'écran pour signifier "Yes !"

    Nul doute qu'il a fait le nécessaire pour cela depuis.

    Et vous quel est cet objectif que vous ressassez sans réussir à vous convaincre ? Êtes-vous prêt à tenter une formulation qui vous porte ?

    Paule Terreaux
    www.pauleterreaux.fr

    * C'est un des enseignements de la Programmation Neuro-Linguistique : commencer par un Je, continuer avec un verbe d'action, au présent, reformuler pour que ce soit positif, préciser concrètement où, quand, combien. Il est aussi important de vérifier que cela est vraiment bon pour soi, pour les autres, pour son environnement et enfin que cela donne envie !

    J'ai envie d'avancer...

    Je prends RDV avec Paule

  • Poser des choix sereins

    Indécision, procrastination, tiraillement, doutes... Comment sortir de l'inconfort dans lequel nous plonge l'idée de choisir ?

    Un homme dans l'incapacite de choisir devant le menu de sa vie

    Devons-nous tenir compte de notre intuition ?

    La réponse est oui, bien sûr. On nous a certes appris à réfléchir avant de prendre nos décisions : étudier les alternatives, énumérer les arguments, peser le pour et le contre. Tout cela est rationnel et utile, mais pas suffisant. Notre intuition est également indispensable et aucune décision n'est possible sans un peu d'émotion... ou alors le vêtement qui répondait parfaitement à tous nos critères restera dans le placard.

    Pourquoi est-ce inconfortable de choisir ?

    Choisir c'est renoncer. Ne pas choisir c'est laisser la vie le faire pour nous, au risque de subir. Tout cela est désagréable. Alors nous repoussons les choix, ou au contraire nous les précipitons pour écourter notre inconfort.

    Qu'est-ce qu'une bonne décision ?

    C'est une décision que l'on a envie de mettre en œuvre et que l'on assume jusqu'au bout. Un vêtement qui ne reste pas au placard !

    Décider implique beaucoup de choses.

    • Des options
      Il est important d'en avoir au moins trois pour se sentir libre de son choix.
    • Du sens
      Il détermine nos critères, en cohérence avec nos valeurs.
    • La capacité de mettre en œuvre notre décision
      Avons nous les ressources nécessaires ?
    • Du désir
      Qu'allons-nous gagner et perdre par notre choix ?
    • La décision proprement dite
      Nous ne pouvons la prendre que seul.

    Il peut être utile de se faire accompagner.

    Quel peut être le rôle d'une coach ?

    • d'inviter à élargir le choix en stimulant la créativité
    • d'aider à clarifier le sens
    • d'encourager à décider par des méthodes qui redonnent de la place à l'intuition
    • et de stimuler le passage à l'action !

    De quelle aide avez-vous besoin ?

    Paule Terreaux
    www.pauleterreaux.fr

    J'ai envie de me faire accompagner.

    Je prends RDV avec Paule