Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2018

Tous les mêmes questions

C'est incroyable ce qu'on peut tous poser les mêmes questions !

Lorsqu'on croise un enfant : tu as quel âge ? Et tu es dans quelle classe ?
J'en connais qui détestaient la question. Ah bon, tu as sauté une classe ?
Et j'imagine pour ceux qui en ont redoublé une !

Question

Pour les adolescents il y a aussi une question rituelle : tu sais ce que tu veux faire plus tard ?

Non je ne savais pas ce que je voulais faire plus tard et cette question me mettait très mal à l'aise. Personne n'en a rien su mais c'était une période pénible pour moi : au collège, au lycée, en études supérieures, dans mon premier emploi...

J'avais presque 30 ans quand j'ai compris ce que je voulais faire de ma vie. Je commençais à le découvrir dans mon travail et dans mes loisirs et j'ai été invitée à le remarquer et y mettre des mots à l'occasion d'un bilan de compétences : je veux m'épanouir et aider les autres à s'épanouir.

C'est ce que j'ai continué à faire dans l'entreprise et dans la vie associative. Puis quand je suis devenue coach j'ai eu à cœur de me former pour accompagner tout spécialement les jeunes face à cette question.

Non pas pour qu'il trouve LA réponse (la bonne voie, disent-ils ; sans perdre de temps, ajoutent les parents). Je veux juste les aider à en trouver une, celle du moment : un projet qui leur donne envie de se lever, d'avancer. C'est beaucoup et c'est suffisant. Ils ont toute la vie pour trouver leur chemin, parmi des routes qui pour beaucoup n'existent pas encore, qu'ils vont peut-être contribuer à tracer.

Et vous, vous en êtes où sur ce chemin ?

Paule Terreaux
www.pauleterreaux.fr

Commentaires

Très bonne perception

Écrit par : André | 26/11/2018

Merci André.

Écrit par : Paule Terreaux | 26/11/2018

Très bien vu , merci !

Écrit par : Beaulieu beatrice | 26/11/2018

Merci Béatrice. C'est du vécu !

Écrit par : Paule Terreaux | 26/11/2018

Les commentaires sont fermés.